Publications

Frères des Écoles chrétiennes du Canada francophone - Service des archives

Pavillon des archives situé à Sainte-Dorothée, Laval
Pavillon des archives situé à Sainte-Dorothée, Laval

   300, chemin du Bord-de-l'Eau, Laval (Québec) H7X 1S9
   450 689-4151, poste 261
   archives@delasalle.qc.ca
  www.delasalle.qc.ca

CONSULTATION
Du mardi au vendredi, de 9 h à 16 h 30, sur rendez-vous seulement.
 

BREF HISTORIQUE
Les Frères des Écoles chrétiennes (FÉC) du Canada francophone, dits Lasalliens, en hommage à leur fondateur saint Jean-Baptiste de La Salle, sont des religieux, membres d'un Institut de vie consacrée, voué à l'éducation humaine et chrétienne des jeunes, spécialement des pauvres.

En 1680, à Reims (France), Jean-Baptiste de La Salle fonde l'Institut des Frères des Écoles chrétiennes. Il développe une pédagogie novatrice, efficace et avant-gardiste pour l'époque. Il perfectionne l'enseignement simultané, selon lequel le professeur s'adresse à tous les élèves simultanément, n'en laissant ainsi aucun inactif. De La Salle met sur pied les premières écoles de formation chrétienne et pédagogique pour enseignants, qui lui vaudront plus tard d'être appelé l'instituteur des instituteurs.
 
Mgr Lartigue, premier évêque de Montréal et le Sulpicien Joseph-Vincent Quiblier, font venir de France les quatre premiers Frères des Écoles chrétiennes qui arrivent au Québec en 1837.
 
Installés d'abord à Montréal, les Frères développent un réseau d'établissements qui va de Québec en 1843, à Trois-Rivières l'année suivante, à Baltimore (Maryland) en 1845 et à New York en 1848.
 
Pionniers du cours commercial dans l'enseignement au Québec, ils ouvrent en 1862 l'Académie commerciale de Québec, puis en 1924, l'École supérieure de commerce de Québec à l'origine de la Faculté de commerce de l'Université Laval (1952).
 
À Montréal, en 1888, ils fondent le Mont-Saint-Louis rue Sherbrooke, l'une des écoles les plus modernes de l'époque.
 
À la demande de Mgr Gauthier, les Frères des Écoles chrétiennes ouvrent l'Institut pédagogique Saint-Georges, une école supérieure de pédagogie affiliée à l'Université de Montréal en 1929. Par ailleurs, entre 1837 et 1945, les Frères sont d'importants producteurs de manuels scolaires.
 
Aujourd'hui, les Frères des Écoles chrétiennes, aidés de quelque 100 000 collègues laïcs, enseignent à plus de 1 000 000 d'élèves dans 80 pays.

DESCRIPTION DES FONDS ET COLLECTIONS
Les archives des Frères des Écoles chrétiennes du Canada francophone sont sises dans un édifice de construction récente, attenant à la Résidence De La Salle, à Laval (Sainte-Dorothée).
 
Elles regroupent les fonds d'archives provenant des anciens districts de Longueuil, Montréal, Ottawa, Québec, Toronto et Trois-Rivières. Les archives des Frères des Écoles chrétiennes du Canada francophone comprennent quelques centaines de fonds concernant l'administration, les membres de la communauté, les écoles, les maisons de formation et les œuvres.

Autres collections
Près de 600 artefacts sont inventoriés, soit une infime partie de la collection et 800 livres rares ou anciens provenant des différentes communautés du district complètent la bibliothèque du Service des archives FÉC.

Dates extrêmes pour l’ensemble: 1749-auj.

MANDAT ET MISSION
Les documents d'archives conservés aux Archives FÉC témoignent de l'histoire, de la mission et de la vie de l'Institut des FÉC du Canada francophone depuis son arrivée au Canada en 1837. Le Service des archives conserve les archives historiques produites par l'ensemble de la communauté des FÉC. Une bibliothèque importante d'ouvrages écrits par des membres de la communauté ou portant sur eux et leur fondateur ainsi qu'un grand nombre de manuels scolaires des FÉC s'offrent également à la consultation.
 
Le Service des archives favorise l'accès à ce patrimoine aux membres de l'Institut des FÉC et aux chercheurs. Il préserve également les artefacts significatifs pour l'Institut.
 
Le mandat du Service des archives est, d'une part, de préserver les archives historiques, d'acquérir et d'effectuer le traitement des documents d'archives devenus inactifs selon les normes archivistiques. D'autre part, de s'assurer de fournir une réponse écrite à toutes les demandes d'information internes et externes adressées aux Archives FÉC, et ce, dans le respect de la législation relative aux archives, du droit d'auteur et des restrictions d'accès.